BIENVENUE dans un univers de bien-être

La phytothérapie est une médecine reposant sur les plantes

 

La phytothérapie est une médecine reposant sur les plantes.

Ce nom vient du grec « phytos » qui signifie plante et « therapeuo » qui signifie soigner. Les plantes, où plutôt leurs extraits, fournissent des principes actifs naturels à portée thérapeutiques. La phytothérapie est une médecine traditionnelle ancestrale, datant d’environ 3000 ans avant J.-C. Bien qu’ancienne, cette médecine reste très populaire et toujours fermement d’actualité dans certaines cultures.

En phytothérapie traditionnelle, les plantes peuvent être utilisées aussi bien fraîches que sèches (en tisane par exemple). Chaque plante est utile à sa manière et chaque partie de chaque plante à ses propriétés propres. En effet, que ce soit les racines, les feuilles ou les fleurs, chaque partie contient des principes actifs naturels différents, qui ont des spécificités différentes.

L’aromathérapie est une médecine basée sur l’utilisation des composés aromatiques des extraits de plantes, nommés les huiles essentielles. L’aromathérapie se distingue de la phytothérapie qui fait usage de l’ensemble des éléments d’une plante. Cette médecine est considérée comme une médecine naturelle. Son nom vient du grec « arôma » signifiant arôme et « therapeia » signifiant soin.

Livre : Bible de la Phytothérapie C'est ICI

  Les débuts de l’aromathérapie se confondent avec celle de la phytothérapie.

 Si nous avons retrouvé des traces de méthodes d’extraction en Chine et en Inde datant de plusieurs millénaires, c’est en Égypte que l’utilisation de l’aromathérapie a été avérée. Les procédés d’extraction se sont améliorés au fil des ans, notamment grâce à l’invention de l’alambic, pour formidablement se perfectionner au 19ème siècle où l’on commence à bien isoler et classifier les principes actifs des plantes, permettant ainsi leur utilisation spécifique. Les propriétés des huiles essentielles sont multiples : anti-infectieuses, anti-inflammatoires, anti-histaminiques, antispasmodiques, antalgiques, analgésiques, anesthésiques, etc.

Bénéficiant d’une haute diffusibilité (très volatil), les huiles essentielles peuvent être employées de différentes manières, en fonction de leur nature, dosage et effet recherché.

Livre : Bible des Huiles Essentielles C'est ICI

 La naturopathie est une médecine alternative visant à équilibrer le fonctionnement du corps à travers des techniques manuelles, l’usage d’huiles essentielles, l’hygiène de vie, la phytothérapie, etc. Cette médecine fait partie des approches non conventionnelles qui se disent « holistiques ».

Le mot naturopathie vient du latin « natura » (signifiant « nature » ou « essence ») et du grec « pathos » (signifiant « maladie » ou « mal »). La définition du mot est surprenante car elle pourrait en effet être lue comme « la maladie de la nature ». Toutefois, le sens commun penche pour « chemin de la nature » ou « soin par la nature« .

Certains définissent la naturopathie comme une discipline plutôt qu’une médecine précise, basé notamment sur une hygiène de vie stricte, fondée sur le refus du tabac, de l’alcool, de la caféine et des abus alimentaires, et associée à la phytothérapie. La naturopathie est aussi une démarche active qui nous implique directement et nous considère comme acteur de notre propre santé. Les 5 principes de la naturopathie sont :

  1. d’abord ne pas nuire (primum non nocere) ;
  2. la nature est guérisseuse (vis medicatrix naturae) ;
  3. identifier et traiter la cause (tolle causam) ;
  4. détoxifier et purifier l’organisme (deinde purgare) ;
  5. la naturopathie enseigne (docere)

C’est en 1928 que le docteur Edward BACH, médecin et homéopathe anglais, a commencé à utiliser ces élixirs et les a intégré dans une pratique thérapeutique. Cette pratique repose sur la croyance qu’à chaque état psychologique négatif défini correspondrait une plante particulière. Le Dr Bach a établi un classement de 7 états psychologiques négatifs, comprenant 38 sous-états psychologiques négatifs.

Livre : Bible de la Naturopathie C'est ICI

Les fleurs de Bach, aussi nommées « élixirs floraux » ou « remèdes de Bach » sont des macérations alcooliques de plantes (c’est à dire un extrait de substances aromatiques, de plantes mises à froid dans de l’alcool pendant une certaine durée). Ces élixirs floraux sont réalisés à partir de fleurs de 37 espèces de plantes différentes, auxquelles s’ajoute l’eau de roche, ce qui donne 38 élixirs au total.

 Les essais cliniques de remèdes à base de fleurs de Bach sur les êtres humains adultes n’ont pas montré d’effets positifs au-delà de l’effet placebo.  Toutefois, l’engouement pour cette pratique thérapeutique reste certaine, comme beaucoup d’autres médecines non conventionnelles.

Chacun des 38 remèdes du Dr Bach s’adresse à un trait de caractère ou à un état émotionnel particulier. Pour bien sélectionner votre remède, pensez à votre personnalité et à la manière dont vous vous sentez émotionnellement.

  1. Agrimony : torture mentale derrière un visage souriant
  2. Aspen : peur ou anxiété d’origine inconnue
  3. Beech : intolérance
  4. Centaury : ceux qui sont exagérément au service des autres
  5. Cerato : en permanence à la recherche de l’opinion des autres
  6. Cherry Plum : peur de perdre le contrôle
  7. Chestnut Bud : incapacité à apprendre de ses erreurs
  8. Chicory : amour possessif
  9. Clematis : rêver de l’avenir sans faire attention au présent
  10. Crab Apple : remède de purification
  11. Elm : accablé par la responsabilité
  12. Gentian : découragement après un échec
  13. Gorse : perte de l’espoir et défaitisme
  14. Heather : égocentrisme et auto-préoccupation
  15. Holly : haine, désir de vengeance, jalousie, suspicion
  16. Honeysuckle : nostalgie, vivre dans le passé
  17. Hornbeam : fatigue à l’idée de faire quelque chose
  18. Impatiens : impatience
  19. Larch : manque de confiance en ses capacités
  20. Mimulus : peur de choses connues
  21. Mustard : tristesse profonde sans aucune raison apparente
  22. Oak : gens infatigables qui dépassent la limite de l’épuisement
  23. Olive : épuisement suite à un effort
  24. Pine : culpabilité
  25. Red Chestnut : anxiété excessive pour ses proches
  26. Rock Rose : terreur et peur extrême
  27. Rock Water : abnégation, rigidité, auto-répression
  28. Scleranthus : incapacité de choisir entre des alternatives
  29. Star of Bethlehem : choc, chagrin
  30. Sweet Chestnut : extrême angoisse, tout a été essayé et rien n’est possible
  31. Vervain : excès d’enthousiasme, révolte face à l’injustice
  32. Vine : exige l’obéissance, directif, dominateur et inflexible
  33. Walnut : protection des influences extérieures ou lors de périodes de changement
  34. Water Violet : solitaire, réservé
  35. White Chestnut : pensées non désirées, arguments mentaux
  36. Wild Oat : incertitude quant à sa direction dans la vie
  37. Wild Rose : résignation, apathie
  38. Willow : auto apitoiement, ressentiment

Le système originel de Bach comprend aussi une formule d’urgence, composé de plusieurs remèdes (5 au total).

   La luminothérapie est un traitement destiné à corriger la dépression et l’insomnie.

Elle consiste à nous exposer à une lumière d’intensité et spectre lumineux spécifiques, permettant la stimulation du système immunitaire. Son effet est remarquable.

En France, cette technique est popularisée depuis les années 20 mais l’arrivée de médicaments visant à corriger la dépression a fait tomber cette médecine dans l’oubli. Ce n’est qu’en 1984, grâce à Norman E. Rosenthal et ses collègues du National Institute of Mental Health aux États-Unis, que l’utilisation de la luminothérapie en psychiatrie fit sa première apparition pour soigner la dépression saisonnière. Les chercheurs du monde entier ont ensuite exploré la voie du traitement par luminothérapie des dépressions saisonnières, troubles du sommeil et même des dépressions non-saisonnières. Le parcours fut long et ça n’a été que récemment que la luminothérapie fut reconnue comme traitement efficace contre la dépression saisonnière et certains troubles du sommeil.

Techniquement, des recherches ont montré que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière. Chez ces individus, il a été observé un taux de mélatonine particulièrement élevé durant le jour, expliquant la fatigue durant la journée. La solution par luminothérapie consiste à stimuler les cellules de la rétine au petit matin afin de bloquer la transformation de la sérotonine en mélatonine durant le jour et donc la sécrétion de la mélatonine. Il y a ainsi reprogrammation de l’horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil.

Luminothérapie, bienfaits de la lumière C'est ICI

    Le mot méditation vient du latin « meditatio ».

Il désigne une pratique mentale ou spirituelle, consistant à porter son attention sur un objet précis ou sur soi-même. La méditation implique généralement que le pratiquant focalise son attention sur un seul point, physique ou mental, et doit ramener son attention à ce point de référence dès que son esprit s’en éloigne.

La méditation est au cœur de nombreuses pratiques spirituelles telles que : le bouddhisme, l’hindouisme, le jaïnisme, le taoïsme, le yoga, ainsi que d’autres formes plus récentes de spiritualité. C’est une pratique visant à atteindre la paix intérieure, le vide dans son esprit et l’apaisement progressif du mental.

Les techniques de méditation sont très diverses. Toutefois, elles visent le plus souvent à la focalisation de l’esprit en un point précis : une zone corporelle spécifique, une perception précise, notre souffle, une visualisation, ou tout autre point d’ancrage possible pour notre esprit.

Bible de la méditation C'est ICI

L’acupuncture, aussi nommée « acuponcture », vient du latin « acus » (signifiant « aiguille ») et « punctura » (signifiant « piqûre »). L’acupuncture est une médecine thérapeutique traditionnelle d’origine chinoise, consistant en la stimulation de zones précises du corps : les points d’acupuncture.

Bien connu auprès du grand public, la stimulation des points d’acupuncture est généralement faite au moyen d’aiguilles. Souvent décriée, comme bon nombre de médecine douce, l’acupuncture a prouvé son efficacité notamment au niveau du traitement de la douleur, grâce aux effets neurophysiologiques de cette approche.

La pratique de l’acupuncture est ancrée depuis plusieurs millénaires en Asie (en particulier en Inde, en Chine, en Corée et au Japon). De par ses racines historiques, géographiques et culturelles, l’acupuncture a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en novembre 2010.

Récemment, une technique « d’acupuncture sans aiguille » a fait son apparition, sous le nom d’acupression. On n’utilise plus d’aiguille mais la pression du doigt, ou de tout objet adapté selon l’effet désiré au niveau de chaque point d’acupuncture. Cette pratique s’est largement développée et est très répandue en Asie. Le shiatsu, qui en est une branche, est notamment une des médecines officielles du Japon. C’est aussi une des 8 approches alternatives reconnue par l’OMS en tant que « médecine non conventionnelle digne d’intérêt ». L’acupression se pratique sur soi-même ou sur une autre personne.

Bible de l’acupression / réflexologie C'est ICI

 La médecine chinoise est une médecine traditionnelle non conventionnelle basée sur une théorie du fonctionnement de l’être humain en équilibre avec son environnement. Cette médecine cherche à équilibrer l’être humain par une gestion de l’équilibre de l’énergie interne, appelée qi.

La médecine chinoise est avant tout une médecine préventive. En cas de maladie, elle observe les déséquilibres énergétiques au niveau des méridiens afin d’en rétablir l’harmonie. La médecine traditionnelle chinoise se compose de 5 disciplines : la pharmacopée, les massages, les exercices énergétiques (qi gong, taiji quan),  la diététique et l’acupuncture.

Le développement d’une méthode plus scientifique a favorisé l’essor d’une nouvelle médecine en Chine, fondée sur l’étude clinique et joignant des techniques traditionnelles à l’efficacité plus marquée, et une approche médicale plus élaborée. Toutefois, bien que condamnée parfois à l’excès, certaines pratiques de médecine chinoise ont prouvé leur efficacité

Livre : Bible de la Médecine Chinoise C'est ICI